Retrouvez régulièrement dans cet espace, tous les «petits trucs» qui vous permettront de mieux maîtriser de la pratique informatique et Internet.

Vous souhaitez suggérer un thème ? Parlons-nous !

L’Opt-in et l’Opt-out, pour limiter les spams

Pour éviter d’avoir votre messagerie électronique remplie de spams, il est important de connaître les options d’adhésion. Obligatoires en France, elles vous permettent de canaliser les communications commerciales diffusées par mail.

En France, deux types d’option d’adhésion sont autorisés : l’Opt-in actif et l’Opt-out actif.

Tout d’abord, une adresse e-mail peut être Opt-in active. L’autorisation préalable pour l’envoi de courriels dans un cadre précis (lettre d’information, bons plans…) a donc été clairement exprimée par son propriétaire par :

  • case à cocher,
  • bouton de validation,
  • liste déroulante.

Cette option, obligatoire en France concerne les entreprises envoyant des e-mails à vocation publicitaire et commerciale à des particuliers.

Une adresse peut également être double Opt-in. Dans ce cas, le destinataire doit également valider son adresse e-mail en cliquant sur un lien de confirmation envoyé par e-mail.

Par ailleurs, l’Opt-in passif est désormais interdit mais encore pratiqué en France. Ce dernier peut se décliner sous forme d’une réponse préétablie et cochée par défaut, comme : “oui je veux recevoir la lettre d’information”. Aucune action du propriétaire de l’adresse e-mail n’est nécessaire. C’est seulement s’il ne souhaite pas recevoir d’informations de la part d’une marque, qu’il devra décocher une case. Il n’exprime donc pas son consentement à recevoir des informations et il se trouve dans l’obligation d’interagir pour refuser l’envoi d’e-mails.

Parallèlement, nous pouvons observer les deux formes d’Opt-out.

La CNIL (commission nationale de l’informatique et des libertés) autorise l’utilisation de l’Opt-out actif dans le cadre professionnel s’il s’agit d’un échange logique au vu des intérêts et rôles des deux parties. Pour cette option d’adhésion, l’utilisateur doit interagir (cocher une case par exemple) pour refuser la réception d’informations d’une marque.

Enfin, l’Opt-out passif, également interdit en France, est le fait qu’un utilisateur reçoit les offres d’une entreprise sans avoir donné son accord préalablement. Il aura la possibilité de se désinscrire une fois qu’il aura reçu un e-mail.

Les options d’adhésion sont donc soumises à des contraintes légales pour vous éviter d’être envahi par des offres ou des informations qui ne vous intéressent pas.