2 Août 2019

Dépendance : pensez à aménager votre domicile

Pas toujours facile d’envisager d’adapter son logement pour ses vieux jours. Pourtant, un tel projet permet de maintenir un certain niveau d’autonomie, tout en retardant l’entrée en maison de retraite. Côté financier, rassurez-vous, il existe des aides pour parer au coût de l’aménagement de son habitat.

 

Vieillir chez soi

Chaque année, près de 450 000 personnes de plus de 65 ans sont victimes de chutes. Principalement à leur domicile. Dans 37% des cas, ces accidents font l’objet d’une hospitalisation. Des chiffres qui risquent d’être revus à la hausse dans les prochaines décennies ! Selon les prévisions démographiques, en 2060, plus de 5,4 millions de Français auront plus de 85 ans (contre 1,5 millions aujourd’hui). Et lorsque l’on sait que la grande majorité des personnes âgées souhaitent rester à leur domicile le plus longtemps possible, l’enjeu du « bien vieillir » prend tout son sens. Vivre vieux oui, tout en restant en bonne santé, sans souci financier, dans un logement adapté à ses besoins.

Car vieillir à son domicile, sans l’adapter à une éventuelle perte d’autonomie, est un pari risqué. La plupart des personnes concernées y concède en général avec l’apparition des premiers problèmes de santé. Pourtant, anticiper l’aménagement de son logement comporte de nombreux avantages. Entre 60 et 70 ans, on envisage en effet ces changements bien plus sereinement qu’à un grand âge, où l’on n’a plus forcément l’énergie de se lancer dans des travaux d’aménagement. De leur côté, les proches seront d’autant plus rassurés de savoir leurs parents vieillissants dans un logement adapté et sécurisé. Sans oublier le spectre d’un placement en établissement qui s’éloignera de quelques années encore…

 

Quelles aides à votre disposition ?

Parce que monter à l’étage ou enjamber sa baignoire peut s’avérer un jour problématique, il est important de faire le point sur les aménagements à mettre en œuvre dans les différentes pièces de son logement.

Commandes à distance des volets roulants, lavabo ergonomique pour une utilisation avec un fauteuil roulant, douche à l’italienne, monte escalier, revêtement de sol anti-dérapant, lit électrique… Selon le type et la vétusté du logement, ces améliorations peuvent s’avérer coûteuses. Comptez en moyenne entre 5000 et 10 000€* ! Heureusement, des aides existent pour vous permettre de faire diminuer la facture.

  • L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH), grâce à son fond dédié « Habitat facile », propose une aide financière pouvant aller jusqu’à la moitié du montant des travaux, selon le niveau de vos ressources, avec un plafond maximum de 10 000€. L’ANAH s’engage également à vous accompagner à toutes les étapes de votre projet. Plus d’infos
  • Les Caisses de retraite peuvent également prendre en charge, pour partie, les travaux d’amélioration de votre habitat, spécifiquement les aménagements qui concernent l’accessibilité du logement, le changement de revêtement de sols, ou bien encore la motorisation des volets roulants, les sanitaires et l’isolation. Attention, ces aides pourront être accordées aux personnes sous certaines conditions de revenus. Renseignez-vous auprès de votre caisse de retraite.
  • Le conseil départemental, dans le cadre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), subventionne lui aussi certains travaux d’aménagement de l’habitat. A noter également que dans chaque département, les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) informent et accompagnent les personnes handicapées et leurs proches. Elles interviennent notamment pour l’attribution de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) qui permet de financer des dépenses liées à la perte d’autonomie. Plus d’infos

 

Sans transformer de fond en comble son habitat, il est réellement possible d’y gagner en confort et en sécurité, avec en ligne de mire une prolongation de son autonomie chez soi, au quotidien !

 

 

*Coût moyen des travaux d’adaptation d’un logement dans son ensemble : 10 000€ ; 5000€ pour la transformation d’une baignoire en douche à l’italienne.

Ajouter votre commentaire