28 Mai 2020

E-santé : apprendre à prendre soin de soi

 

Selfcare : de quoi parle-t-on ?

Alors que 15 millions des Français souffrent d’une maladie chronique nécessitant un suivi régulier, la pratique du selfcare*, littéralement « prendre soin de soi », se développe à vitesse grand V dans l’Hexagone. Une tendance introduite tardivement en France, en comparaison à ses voisins européens. Question d’époque, de mode de vie, le besoin d’autonomie en matière de santé n’a jamais été aussi impérieux chez les patients, mais aussi chez les personnes soucieuses de leur bien-être.

Première étape dans le parcours de soins, la pratique du selfcare constitue une avancée majeure face à une chaine de soins mise à mal (explosion du taux d’occupation des urgences, décroissance du nombre de médecins généralistes etc…). Être acteur de sa santé, c’est aussi l’occasion d’acquérir une bonne connaissance de sa maladie et des moyens à mettre en œuvre pour vivre le mieux possible avec elle. Dans ce contexte « selfcare », l’automédication prend de l’ampleur. Les personnes qui y ont recours accèdent à des médicaments à part entière, disponibles sans prescription et accessibles financièrement** (dans un cadre sécurisé, en officine, avec les conseils d’un pharmacien).

Objets connectés : vers un mieux-être au quotidien

Les nouvelles technologies, elles aussi, jouent un rôle majeur dans cette quête de bien-être et d’autonomie en matière de santé. Et c’est bien tout l’enjeu des objets connectés : faciliter l’accès aux soins, grâce à une prise en charge personnalisée au quotidien.

  • De nouveaux alliés pour vieillir chez soi

Parmi nos aînés, nombreux sont ceux qui désirent vieillir à leur domicile. L’assistance technologique offerte par l’utilisation d’objets connectés leur permet, aujourd’hui, de prolonger leur autonomie, avec davantage de sécurité et de confort. Citons pour exemple, l’usage de la montre connectée qui permet aux séniors d’être géolocalisés lors de leurs déplacements et d’alerter un proche en cas de chute.

  • Le numérique au service des maladies chroniques

Parmi les dispositifs médicaux préventifs, les objets connectés occupent désormais une place non négligeable dans le quotidien des personnes atteintes de maladies chroniques : diabète, maladies cardio-vasculaires, obésité… Grâce à la mesure de certains paramètres (température, fréquence cardiaque, glycémie…), ces objets accompagnent les patients dans leur suivi médical et préviennent toute complication éventuelle de la maladie.

 

  • Mieux dormir grâce aux objets connectés, c’est possible

Les troubles du sommeil ne sont pas sans conséquence sur la santé : trouble de l’humeur, surpoids, augmentation des risques de maladies… Aujourd’hui, près de 14% des Français souffrent d’insomnie chronique. Là aussi, il existe des solutions… connectées, à l’instar des masques de nuit avec capteurs pour comprendre et améliorer le rythme de son sommeil ou des réveils simulateurs d’aube qui permettent de réguler son horloge biologique. L’utilisation de ces objets peut être complétée par des astuces et conseils santé afin d’améliorer la qualité de son sommeil.

 

Guide de la santé connectée : faites le bon choix !

Convaincue de l’utilité de ces objets connectés, Harmonie Mutuelle met à disposition de tous un guide pour choisir l’objet santé connectée correspondant à ses besoins au meilleur prix. Le tout en recherchant la compatibilité avec son smartphone ou sa tablette.

Ce guide en ligne propose une évaluation objective multi-critères reposant sur l’avis d’experts (fiabilité, confidentialité des données personnelles, avis utilisateurs etc)… pour une meilleure lisibilité de l’offre pléthorique qui existe sur le marché en matière d’objets connectés.

 

 

 

 

 

En savoir plus

Découvrez le guide de la santé connectée

* Selon l’Organisation mondiale de la santé, le selfcare est « ce que les individus peuvent faire eux-mêmes afin d’établir et de maintenir leur bonne santé, afin de prévenir et de prendre en charge la maladie. »

**4,69€ en moyenne contre 6,16€ en Europe (source AFIPA)

×

Les commentaires sont fermés