1 Avr 2014

Faciliter le retour à domicile après une hospitalisation

Après une hospitalisation, qu’elle soit de courte ou de longue durée, il est important de se sentir aidé et accompagné, surtout si vous vivez seul, ou éloigné de votre famille. Certains régimes de retraite vous proposent une aide au retour à domicile après hospitalisation (ARDH).

Si vous êtes salarié du régime général, la Caisse d’assurance santé et de retraite au travail (Carsat) a ainsi mis en place des aides financières et matérielles qui vous permettent de rentrer chez vous en toute tranquillité.

 Quelles prestations et pour combien de temps ?

Les services proposés vous assurent un soutien dans plusieurs domaines :

  • L’aide à domicile : aide-ménagère, livraison de courses, de repas…
  • La sécurité : installation d’une téléalarme.
  • L’accompagnement aux transports, aux sorties…

Ces aides sont mises en place pour une durée maximale de trois mois après la date de votre retour.

Quelles conditions pour en bénéficier ?

L’aide au retour à domicile après hospitalisation (ARDH) nécessite :  

  • D’être titulaire d’une retraite du régime général à titre principal ;
  • D’être âgé d’au moins 55 ans ;
  • De rencontrer des difficultés dans la vie quotidienne ;

De plus, vous ne devez pas déjà bénéficier d’une prestation équivalente, versée par d’autres organismes (collectivités territoriales, organismes de Sécurité Sociale ou de protection sociale

Quel est le montant de l’aide accordée et les démarches à suivre ?

L’aide financière accordée par la Carsat, peut atteindre 1 800 euros pour une durée de trois mois. Une participation financière vous sera demandée, de 10 à 73 % du montant de l’aide en fonction de vos ressources mensuelles.

Pour en bénéficier, deux cas se présentent : soit les assistantes sociales de l’hôpital préviennent votre caisse de retraite, soit vous faites la demande vous-même. Si votre hospitalisation est prévue, effectuez cette demande avant le début de votre séjour. Sinon, il est impératif que votre demande soit faite avant votre sortie de l’hôpital, auprès du service social de l’établissement.

Et ensuite ?

Au terme des trois mois, une évaluation de votre autonomie est  établie. Si vous totalement remis, le plan d’aide est clos.

Si vous n’avez pas récupéré votre autonomie, un plan d’actions personnalisé sera mis en place, permettant ainsi la prolongation des aides. Vous pourrez éventuellement bénéficier de l’Aide personnalisée d’autonomie (APA), versée par le conseil général.

 

Pour en savoir plus, contactez votre caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (Carsat).

Ce dispositif d’aide à domicile est également proposé  par le régime social des indépendants, avec des conditions d’attribution et de ressources spécifiques. Vous pouvez vous renseigner sur le site du rsi.

Ajouter votre commentaire

Commentaires publiés

  1. Commentaire de dumont agnes

    je suis agée de 75 ans avec de grosses difficultes pour assurer mon menage et mon mari 79 et demi.

    jje suis atteinte d’une ostéoporose, d’arthrose, une forte deformation de la colonNe vetébrale, plusieurs accidents chutes etc qui ont touchés ma celle ci. j’ai eu un cancer du sein, qui n’a rien arrangé à l’affaire.

    puis je prétendre en tant que retraite d’un aide de votre part ?

    • Commentaire de Moi & ma retraite

      Bonjour Madame,
      Les adhérents Harmonie Mutuelle qui rencontrent des difficultés peuvent, en effet, selon leur situation obtenir une aide de la mutuelle afin de conserver leur complémentaire santé.
      Une assistante sociale peut les aider dans leurs démarches pour constituer un dossier qui sera présenté en commission sociale. Contactez votre conseiller en agence ou au téléphone au 0 805 50 00 16 du lundi au vendredi de 8h30 – 18h30 du prendre rdv.
      Bien cordialement,
      L’équipe Moi et ma retraite