4 Mai 2018

Le meilleur moment pour partir à la retraite

Un départ en retraite ne s’improvise pas. Que vous soyez salarié du privé, fonctionnaire, artisan ou commerçant, mettez toutes les chances de votre côté pour vous assurer une pension de retraite optimale.

Faites valoir vos droits à la retraite

Depuis 2017, l’âge minimum pour partir à la retraite est de 62 ans (pour les générations nées à partir de 1955). Afin de prétendre à une retraite à taux plein, il est également nécessaire d’avoir cotisé un certain nombre de trimestres (entre 166 et 172 trimestres selon votre année de naissance). Sans cumul du nombre de trimestres nécessaires, vous pourrez prétendre à la retraite sans pénalité à partir de 67 ans. Il est toutefois possible de prendre son envol avant l’âge légal sous certaines conditions :

  • Avoir commencé à travailler très jeune, avant 20 ans ;
  • Avoir effectué des tâches pénibles dans le cadre de son activité professionnelle ;
  • Avoir été en situation de handicap durant une grande partie de sa carrière.

 

Vos 25 meilleures années prises en compte

Lors du calcul de vos droits, votre caisse de retraite retiendra les 25 années où vous avez gagné le plus sur l’ensemble de votre carrière, et ce quelle que soit la date de votre départ en retraite. Si votre carrière professionnelle ne s’est pas déroulée de manière linéaire, les années retenues ne se suivront donc pas forcément. Sachez néanmoins que ces salaires pris en compte sont retenus dans la limite d’un plafond fixé par la Sécurité sociale. Un montant qui sera ensuite revalorisé pour tenir compte de l’inflation de chacune des 25 années concernées.

Choisissez votre date de départ

A savoir également, l’année entamée au moment du départ en retraite n’est pas incluse dans les 25 meilleures qui servent de base au calcul de votre pension. Si votre dernière année est un bon millésime, mieux vaut donc vous arrêter le 1er janvier suivant… Voire le 1er avril, histoire d’avoir un trimestre de plus à votre actif.

 

Anticiper son départ, les étapes clés !

  • Faire un point précis sur sa situation
    A n’importe quel moment de votre carrière, il est possible d’obtenir un relevé de carrière où sont indiqués vos rémunérations depuis votre premier emploi de salarié, ainsi que le nombre de trimestres validés par le régime de base. Ce document vous sera directement adressé par votre organisme de retraite entre 55 et 58 ans.
  • Estimer ses retraites complémentaires
    A partir de 57 ans, vous pouvez demander l’estimation du montant de votre retraite complémentaire à votre caisse de retraite complémentaire. D’autre part, un document synthèse de vos droits (régimes de base et complémentaires), le relevé de situation individuel vous est envoyé tous les 5 ans (pour les personnes de plus de 35 ans).
  • Prévenir son employeur
    En cas de départ volontaire à la retraite, vous devez prévenir votre employeur, par lettre recommandé avec accusé de réception. Un préavis dont la durée équivaut à celle prévue en cas de licenciement sera à réaliser. Quant à votre demande auprès des régimes de retraite, il est préférable de déposer votre dossier 4 à 6 mois avant la date souhaitée de votre départ.

 

Si vous souhaitez obtenir davantage de renseignements, prenez rendez-vous avec un conseiller retraite dans l’un des points d’accueil de votre caisse de retraite.

A consulter :

  • Le site d’informations sur la retraite : Info retraite
  • Le site du régime de retraite de base : Assurance retraite
  • Le site des régimes de retraite complémentaires : Agirc et Arcco
  • Le site des régimes de retraites des indépendants : RSI

Ajouter votre commentaire