29 Mai 2019

Les clubs de retraités

Exit l’image « ringarde » du club du 3e âge rythmé par ses thés dansants et parties de belote endiablées. Ces dernières décennies, les associations pour séniors ont dû s’adapter face à l’émergence d’une nouvelle population vieillissante mais active, en quête de loisirs et de découverte.

Objectif n°1 : rompre avec l’isolement

En 2017, on comptait plus de 17 millions de retraités en France. Un chiffre abondé par près de 186 000 personnes supplémentaires par an. Une frange de la population toujours plus nombreuse certes, mais également toujours aussi isolée ! Car bien entendu, la cessation de l’activité professionnelle complexifie les relations sociales qui ont tendance à se tarir au fil du temps. Selon une étude menée par l’Observatoire des séniors en 2010, le temps passé devant la télévision augmenterait significativement au moment de la retraite (3 heures par jour contre 1h30 pour un actif).

Eloigné du monde du travail, le sentiment de solitude et d’inutilité prend parfois le pas dans une nouvelle vie privée de ses repères habituels. Intégrer un collectif qui vous ressemble, avec des envies, des valeurs communes permet de redonner du sens à ce temps libre encore peu investi. Aujourd’hui, les clubs séniors proposent des activités et des rencontres régulières, mensuelles ou hebdomadaires, agrémentées d’un panel d’activités, qu’elles soient physiques, artistiques ou culturelles…

 

Activités récréatives ou caritatives

En ligne de mire, des journées qui se structurent, de nouveaux liens qui se tissent. C’est aussi l’occasion d’entretenir sa forme physique, en s’adonnant aux joies de la randonnée ou de la marche nordique, très prisée des séniors, ou bien encore de la natation, du yoga, également tendance en matière de développement personnel chez les plus de 60 ans. Pour les plus créatifs(ves), les loisirs artistiques seront les bienvenus dans le cadre d’un projet collectif ou individuel : peinture, cuisine, poterie, bricolage… Et parce qu’il n’y pas d’âge pour apprendre et s’instruire, sachez que nombre de ces associations organisent également des cours de langues, d’informatique ainsi que des visites culturelles (expositions, musées…)

Outre ces moments de détente et de loisirs que l’on peut s’offrir, le bénévolat ouvre la voie vers une autre forme d’épanouissement, tournée vers les autres (précarité, environnement, entraide etc…) Aujourd’hui la population séniore représente d’ailleurs 35% des bénévoles en France (Chiffres 2016- France Bénévolat). Œuvrer en faveur d’une action solidaire peut correspondre à une autre manière de trouver sa place dans la société, pour de futurs ou actuels retraités.

 

Retrouvez notre article sur la solidarité et le bénévolat.

 

Une association pour séniors près de chez soi 

Il existe aujourd’hui de nombreuses associations de loisirs dédiées aux séniors. Où que vous soyez, vous trouverez certainement chaussure à votre pied !

  • Le Mouvement Familles Rurales propose aux retraités d’un même territoire de se retrouver au sein de « clubs d’aînés », autour d’activités diverses : visites, spectacles, conférences, repas… Plus d’infos
  • La Fédération Française de Retraités Sportifs (FFRS) regroupe 440 clubs proposant une soixantaine d’activités physiques adaptées aux plus de 60 ans : sports collectifs, nature, maintien en forme, activités d’expression corporelle… Trouver un club près de chez vous
  • Les Universités du Temps Libre (UTL), associations culturelles présentes dans de nombreuses villes, sont ouvertes à tous ceux – au-delà des seuls retraités – qui disposent de temps libre pour se cultiver, s’instruire dans le cadre d’ateliers, de conférences thématiques : cinéma, art, sciences, numérique etc… Renseignez-vous !

 

Sans oublier, ces nombreux clubs pour séniors qui investissent le paysage communal local. Renseignez-vous auprès de votre mairie !

×

Les commentaires sont fermés