10 Fév 2014

Les médicaments : que conserver, que jeter ?

Lorsque les médicaments sont périmés, leur principe actif se dégrade. Deux risques apparaissent :

  • le médicament devient inefficace ; 
  • ou plus grave, des effets indésirables surgissent, pouvant aller jusqu’à l’intoxication. 

D’où l’importance de faire régulièrement du tri dans votre pharmacie personnelle.

medicaments-que-conserver-que-jeter

Date de péremption/date limite d’utilisation

Commencez par vous débarrassez de tous les médicaments dont la date de péremption est dépassée (mois et année inscrits sur l’emballage). Au-delà de cette date, le médicament, même non entamé, est inutilisable.

Après ce premier tri, vérifiez bien les dates limites d’utilisation après ouverture, variables selon les produits.

A rapporter à votre pharmacien

Vous devez rapporter tous vos médicaments périmés, entamés ou non, à votre pharmacien. Il les fera parvenir au circuit Cyclamed, association à but non lucratif, qui les détruira dans des conditions respectueuses de l’environnement.

A jeter à la poubelle

Les granules homéopathiques peuvent, elles, être jetées dans les poubelles classiques, tout comme les traitements à base de plantes qui peuvent également être vidés dans le compost.

Quant aux ustensiles de base (pansements, thermomètre, pince à épiler, tire-tique…), ils n’ont bien sûr aucune date limite d’utilisation. Cependant, si vous voulez vous débarrasser de votre thermomètre à mercure, il faut passer par un circuit de recyclage spécialisé (renseignez-vous auprès de votre mairie).

Enfin, les emballages vides (carton, verre, papier) sont à jeter dans le tri sélectif.

bien-conserver-les-medicaments

Bien conserver ses médicaments

Sachez que l’efficacité d’un traitement n’est garantie que si le médicament est conservé dans les conditions indiquées par la notice. Respectez donc bien ces conditions, ainsi que les températures de conservation :

  • au réfrigérateur (entre 2 et 8°C), 
  • au frais (entre 8 et 15°C), 
  • à température ambiante (entre 15 et 25°C)…

Il est également préférable de placer votre armoire à pharmacie dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière et des variations de température. A priori, la salle de bains, pièce humide et surchauffée, n’est donc pas l’endroit idéal.

Les rudiments d’une pharmacie familiale

  • Contre les douleurs et fièvre : du paracétamol (Doliprane, Efferalgan, Dafalgan) ;
  • Contre la diarrhée : Loperamide (Imodium) ;
  • Contre les coups et les bosses : Arnica en granules ou en crème ;
  • Contre les brûlures : un protecteur cutanée (la célèbre crème Biafine, ou moins connue mais tout aussi efficace la crème Osmosoft) ;
  • Un antiseptique : en spray (se conserve très bien). Ne pas utiliser d’alcool à 70° ou 90° ! ;
  • Des pansements.

Ajouter votre commentaire