30 Jan 2019

Maternité : quels impacts pour la retraite ?

A l’approche de la retraite, les femmes sont nombreuses à s’interroger sur leur droit à prétendre à une retraite à taux plein, alors que s’égrène derrière elles une carrière professionnelle parfois en pointillé. Maternité, temps partiel, congé parental, comment limiter la casse pour se constituer une pension de retraite digne de ce nom ?

 

 

Parce qu’elles ont fait le choix (ou pas) d’arrêter ou de diminuer leur activité professionnelle afin d’élever leurs enfants sur une période plus ou moins longue, les femmes seraient fatalement pénalisées à l’heure de la retraite ?

 

Dès les années 70, les pouvoirs publics se sont penchés sur la question, à une époque où l’activité féminine commençait à augmenter significativement. Car même si tous les trimestres pour obtenir ses droits à la retraite comptent (y compris maternité, congé parental…), avoir des enfants peut affecter significativement une carrière professionnelle, à fortiori celle des femmes.

 

Compenser l’interruption d’activité

L’instauration de la Majoration de Durée d’Assurance (MDA) a ainsi permis aux mères de famille d’améliorer leur droit à la retraite.

Sachez donc, mesdames, que pour tout enfant né ou adopté, vous bénéficiez de 2 majorations distinctes* :

  • Une majoration de 4 trimestres au titre de la maternité ou de l’adoption de votre enfant.
  • Une majoration de 4 trimestres au titre de l’éducation de cet enfant. Celle-ci peut être accordée au père si celui-ci a élevé seul votre enfant durant au minimum un an au cours des 4 premières années de ce dernier**.

Ce qui porte à 8 le nombre de trimestres auxquels toute mère de famille peut prétendre pour chacun de ses enfants. En cas de congé parental, faute de revenus durant cette période, vous pouvez néanmoins continuer à valider des trimestres, au même titre que si vous étiez en activité. Par contre, ces trimestres ne peuvent pas se cumuler avec la majoration d’assurance pour enfant évoquée précédemment. La caisse de retraite retiendra alors la solution la plus favorable pour vous.

 

Une majoration supplémentaire de 8 trimestres peut également être accordée pour les mères ayant élevé un enfant handicapé ; Celle-ci pouvant se cumuler avec la Majoration de Durée d’Assurance pour enfant. Enfin, pour les mères d’au moins 3 enfants, le montant de leur retraite est automatiquement augmenté de 10 %.

 

Pallier à un temps partiel

En attendant que les enfants sortent du nid, certaines femmes reprennent le chemin du travail à temps partiel, afin de concilier vie professionnelle et familiale. Quels sont les recours dont disposent ces mères de famille pour se constituer une retraite à taux plein ?

Bonne nouvelle, le calcul des retraites s’effectue sur la base des 25 meilleures années d’activité professionnelle (pour les salariés du privé uniquement. Pour les personnes travaillant dans la fonction publique, ce sont les 6 derniers mois qui comptent). Votre activité à temps partiel ne concerne peut-être qu’une période de votre carrière ? Vous ne serez donc pas forcément pénalisée.

Si néanmoins vous avez des difficultés à atteindre le nombre de trimestres requis pour bénéficier d’une retraite à taux plein, il est possible de faire une demande de surcotisation auprès de votre employeur. Vous pourrez ainsi cotiser sur la base de votre salaire reconstitué à temps complet. Il existe parfois des accords collectifs au sein des entreprises qui proposent aux séniors de surcotiser pour compenser leur temps partiel. Renseignez-vous !

 

Mais sachez que pour valider 4 trimestres (représentant une année d’activité à temps complet), un revenu annuel équivalent à 600 heures de Smic horaire suffit (soit 5 928€ par an en 2018). Payer des surcotisations au-delà de ce montant n’apporte alors aucun avantage supplémentaire.

 

A chacun son calcul… selon sa trajectoire de vie professionnelle et personnelle !

 

 

*Ces majorations s’appliquent dans le régime général des salariés, des artisans et commerçants (Sécurité sociale des indépendants, anciennement RSI), des professions libérales (CNAVPL) et des salariés agricoles (MSA). Des bonifications spécifiques sont prévues pour les assurés de la fonction publique.

**Depuis 2010, la majoration pour « éducation » peut être accordée indistinctement au père ou à la mère, voire partagée en 2 parts égales.

 

 

Pour en savoir plus sur le calcul de votre retraite, cliquez ici (Lien vidéo site assurance retraite)

Ajouter votre commentaire