9 Mai 2012

Pour être bien dans son assiette

Manger équilibré et pratiquer une activité physique vous permettent de mettre toutes les chances de votre côté pour garder bon pied bon œil le plus longtemps possible. Pour adopter de bonnes habitudes à table sans vous priver, prenez le temps de lire ces quelques conseils.


Être bien dans son assiette à la retraite

Adoptez une alimentation saine

  • Adopter une alimentation saine à la retraiteManger varié, équilibré et en quantité suffisante est un gage de bonne santé. Pour avoir une alimentation équilibrée :
  • Mangez au moins cinq fruits et légumes par jour
  • Alternez viandes, poissons et œufs (une à deux fois par jour)
  • Consommez trois produits laitiers par jour
  • Mangez des féculents à chaque repas selon votre appétit
  • Consommez avec modération les matières grasses, les aliments sucrés et le sel
  • Buvez de l’eau : 1 litre à 1,5 litre par jour, sans attendre la soif.

Luttez contre la dénutrition…

Contrairement à ce qui a été longtemps affirmé, vos besoins caloriques sont égaux, voire supérieurs, à ceux d’un jeune adulte à activité physique équivalente. En revanche, avec l’âge, la sensation de satiété est plus rapide et survient pour une quantité moindre. Il est donc nécessaire de fractionner vos prises alimentaires (quatre repas sont conseillés) et de ne jamais sauter de repas. Des restrictions trop sévères des apports alimentaires vous exposent à une fonte musculaire avec un risque accru de chutes et donc de fractures, à une altération des défenses immunitaires (le corps se défend moins bien contre les infections), à des difficultés de cicatrisation des plaies, à l’apparition ou l’aggravation de troubles du comportement. La mémoire peut également devenir déficiente, des troubles de l’humeur s’installer, parfois même jusqu’à la dépression.

… mais aussi contre l’obésité

Équilibre alimentaire à la retraiteLe surpoids est un facteur de risque de nombreuses maladies comme le diabète, l’hypertension artérielle ou les affections cardiovasculaires. La surcharge pondérale est également responsable de nombreuses douleurs articulaires.

L’alimentation contre les maladies

Par des choix judicieux, manger contribue aussi à vous protéger de certaines maladies.

Certains cancers

Une consommation abondante de fruits et de légumes, par exemple, réduit le risque de cancer digestif.

Les maladies cardiovasculaires

Pour lutter contre le cholestérol, privilégiez les graisses des poissons (même s’il est nécessaire de limiter sa consommation de graisses animales).

L’hypertension artérielle

Moins saler et limiter les graisses animales, surveiller son poids et pratiquer une activité physique quotidienne suffi sent bien souvent à normaliser les chiffres de la tension artérielle.

Le diabète

Une consommation modérée de sucres à absorption rapide (pâtisseries, confitures…) associée à une perte de poids si besoin et à une activité physique régulière contribue à lutter contre le diabète.

L’ostéoporose

Des apports suffisants en calcium sont indispensables pour conserver des os solides et diminuer les risques de tassements vertébraux ou de fractures du col du fémur.

Au programme : fromages, yaourts, lait, sans oublier certaines eaux minérales riches en calcium.

Ajouter votre commentaire

Commentaires publiés

  1. Commentaire de tipa0123

    salut

  2. Commentaire de DemiTrius

    Cela n’a de sens que c’est bio !