25 Sep 2019

Quand les langues des signes se font entendre !

Si la langue des signes peine à trouver une réelle place sociale en France, elle a néanmoins réussi à faire parler d’elle le 23 septembre dernier, lors de la Journée Internationale qui lui était consacrée.  L’occasion de faire main basse sur certaines idées reçues !

 

Pas une, mais des langues des signes

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la langue des signes n’est pas universelle. Tout comme il n’existe pas de langue « parlée » unique dans le monde, il existerait pas moins de 300 langues des signes différentes. Chacune possède sa propre grammaire, sa propre syntaxe et évolue selon les époques et les régions… à l’instar des langues parlées !

 

Entre exclusion et discrimination

Pour exister au monde, communiquer avec les autres, une personne sourde ou mal entendante se doit d’apprendre la langue des signes du pays où elle habite. Théoriquement, il lui est aussi indispensable d’acquérir les bases de la langue qui y est parlée pour être en capacité de lire, écrire etc… La réalité est malheureusement toute autre : en 2013, 80% des personnes sourdes étaient illettrées ! La faute à un système scolaire basé sur l’oralité où la langue des signes n’est que trop rarement enseignée.

 

Une reconnaissance…

En 2005, la langue des signes française (LSF) est enfin reconnue comme « langue à part entière » en France. Trois ans plus tard, la LSF devient une option pour le Bac, comme n’importe quelle autre langue. En 2010, le CAPES de LSF est créé.

 

…qui se fait attendre

Une décennie plus tard, force est de constater que la langue des signes Française peine à trouver sa place dans la société : les traductions en LSF à la télévision, au cinéma ou bien encore au théâtre ne sont pas encore monnaie courante. Quant à sa pratique dans les administrations et les services de santé, elle semble encore bien discrète ! Instaurée par les Nations Unis en 2017, la Journée Internationale des langues des signes abordait cette année le thème de l’inclusion. Jusqu’au 29 septembre, la Semaine Internationale des sourds joue les prolongations afin de sensibiliser l’opinion publique sur ces questions.

 

Plus d’infos sur la Journée Internationale des langues des signes, cliquez ici

 

 

Pour aller plus loin :

  • Il existe 72 millions de sourds à travers le monde
  • 80% d’entre eux vivent dans un pays en développement
  • On estime entre 100 à 200 000 personnes pratiquant la LSF
  • La surdité est le handicap le plus fréquent à la naissance (1 enfant sur 1000)

 

Sources :

ameli.fr

franceculture.fr

Site des Nations Unis

Ajouter votre commentaire