11 Sep 2012

Surveiller son audition

Augmenter le son de la télévision, être gêné dans une ambiance bruyante, avoir l’impression de mal comprendre certains mots, faire répéter ses interlocuteurs… sont autant de signes d’alerte d’une baisse de l’audition. Ne les négligez pas !

Surveiller son audition à la retraiteUne baisse progressive de l’audition s’installe à partir de 50 ans. Même si  la malentendance reste un sujet tabou, c’est un processus naturel. Appelée presbyacousie, elle est liée au vieillissement et peut se corriger grâce à des prothèses auditives. Cependant, moins de 20 % des malentendants sont appareillés. Tous les médecins spécialistes (ORL) s’accordent à reconnaître que l’appareillage doit être le plus précoce possible, dès que la perte auditive sur les fréquences moyennes est au moins égale à 30 dB. Ceci permet de ne pas avoir le temps de s’habituer à ne pas entendre et donc se replier sur soi-même.

Considérez-le comme un petit coup de pouce pour vous permettre de participer davantage à la vie sociale. Plus la décision est longue, plus le temps d’adaptation aux aides auditives est long et moins bon est le résultat. Alors, si vous constatez une baisse d’audition, réagissez sans attendre !

Se faire dépister

Dépister la perte d'audition à la retraite

Freins psychologiques ou financiers, fatalisme ou négligence, vous vous préoccupez généralement peu de votre audition. Pourtant, le dépistage est nécessaire pour détecter la perte d’audition, progressive et insidieuse. Parlez-en dès à présent à votre médecin.

Vous pouvez également vous faire dépister gratuitement. Pour connaître le lieu le plus proche de votre domicile, contactez le 0 810 200 219 (numéro Azur) du lundi au vendredi de 8 h à 19 h 30.

Choisir son  audioprothésiste

Si une aide auditive est nécessaire, votre médecin traitant vous orientera vers un audioprothésiste. À lui de vous informer sur les différentes aides auditives existantes, leurs avantages, leurs inconvénients et leur coût.

Par la suite, plusieurs séances seront nécessaires pour ajuster l’appareil, s’assurer qu’il apporte un vrai confort dans les situations de la vie réelle, faire les réglages successifs, apprendre à s’en servir et à l’entretenir. Vous pouvez demander à bénéficier d’une période d’essai et changer votre appareil si nécessaire. Il peut être très utile d’avoir recours à une rééducation orthophonique qui facilite l’adaptation à la prothèse. Cette aide, trop souvent méconnue, est remboursée par la Sécurité sociale.

La solution de votre mutuelle

La mutuelle propose un forfait pour chaque prescription d’appareil auditifPour les appareils auditifs, la mutuelle prévoit en plus du complément du régime obligatoire et selon la garantie souscrite, un forfait pour chaque prescription d’appareil permettant de limiter fortement le reste à charge. Harmonie Mutuelle ont mis en place un réseau national d’audioprothésistes nommé Kalivia audio et vous proposent de bénéficier ainsi de fortes réductions sur vos appareillages. Contactez-nous.

Ajouter votre commentaire